A toi

 

Kodo-Sawaki-A-toi-Couv-Web-scaled

A toi qui t’épuises à te battre avec ton conjoint

La question n’est pas de savoir qui a raison. Il se trouve simplement que chacun voit midi à sa porte. Arrête de vouloir être quelque chose de spécial, sois simplement ce que tu es. Arrête de tirer à vue et contente-toi de t’asseoir !

Tout le monde s’imagine que son ego est quelque chose d’immuable, une sorte de point fixe autour duquel tout tourne. Il y avait jadis un homme qui disait : « Regardez, tout le monde meurt sauf moi ! » Il y a maintenant belle lurette qu’il est mort.

Tout le monde parle de mariage d’amour, mais n’est-ce pas en réalité pour le sexe qu’on se marie ? Au bout du compte, n’est-ce pas tout simplement d’un pénis et d’un vagin qu’il s’agit ? Comment se fait-il que personne ne dise qu’il est tombé amoureux d’un vagin ?

A l’occasion, regarde l’expression d’un chien qui vient de copuler. Il fixe le vide avec des yeux vides. C’est exactement pareil pour les êtres humains ; au début ils deviennent hystériques et, pour finir, il n’y a rien du tout.

Un homme qui ne comprend rien à rien épouse une femme qui ne comprend rien à rien et tout le monde s’exclame : « Félicitations ! » Voilà quelque chose que je n’arrive pas à comprendre.

La famille est un endroit où parents et enfants, mari et femme se tapent tous ensemble sur les nerfs.

Quand un enfant est indocile, les parents rouspètent : « Tu ne comprends rien ! »Mais qu’en est-il des parents ? N’est-ce pas tout aussi vrai qu’ils ne comprennent rien eux non plus ? Tout le monde est perdu dans l’ignorance.

Tout le monde parle d’éducation, mais quel est le but de cette éducation ? A faire de nous des citoyens ordinaires, rien de plus.

Plus drôle que l’observation des singes au zoo est l’observation des humains en liberté.

Kodo Sawaki