Egrégore amical…

faceeagle

 

 

Egrégore amical, ton dessein bat son plein

Quand ta fate faconde assagie à ses heures
Entoure tous tes heurts de virages sans leurres,
À jamais radicaux pour qui prend ton tremplin.

Sympathie avérée, intelligent destin,
L’intime intention qui te guide et affleure
Pour relier ton pas à la paix qui demeure,
Triomphe de l’intrigue et du sens incertain.

Nous avons en ton sein bu le lait d’espérance
Duquel privés nous restons dans la seule errance
Des névrosés, des misanthropes éveillés.

Ô quête solitaire hermétique et abstraite,
Tu ne sais pas la fête et l’art émerveillés
N’exonérant en rien d’un séjour en retraite !

Fabien Meyer