A QUOI SERT LE COUPLE ?

« C’est la simplicité d’une vie de couple réussie qui, plus que tout, fait une vie réussie. Cette réussite se gagne. » (Arnaud Desjardins)

12744447_1314702978546961_1722842723486485109_n

Christine Jeannot

Différentes pressions nous motivent à nous mettre en couple :

– La pression sociale, les autres : voir les autres en couple donne envie de faire la même chose. Célibataire, je peux éprouver un sentiment d’échec, voir même de honte d’être seul. Je peux sentir une pression de la famille, de mes amis en couple, de la société, qui semblent tous dire en cœur « il faut se marier et avoir des enfants. »

– La pression biologique : la sexualité. Le désir sexuel me pousse à aller vers un autre. Si des relations épisodiques peuvent me convenir un certain temps, je peux sentir à un certain moment le désir de vivre une relation plus stable. Ce qui me permettra d’avoir des relations sexuelles de façon régulière.

– La pression psychologique : la solitude. Célibataire je peux me sentir seul et avoir envie de pouvoir partager avec un autre ce que je vis, ressens, d’échanger des idées et de faire des activités en commun…

– La pression affective, le besoin d’amour : je peux avoir le sentiment d’avoir manqué d’affection quand j’étais enfant, ce qui a entraîné une auto dévalorisation. Vivre en couple est une façon de réparer cette blessure, d’être nourri affectivement. Être aimé par un autre permet de s’estimer et de s’aimer davantage soi-même.

– La pression spirituelle, l’amour : la vie de couple peut être une voie spirituelle de connaissance de soi, de connaissance de l’autre et d’apprentissage de l’amour. Apprendre d’abord à aimer un autre pour ensuite élargir cet amour aux autres.

L’objectif de la relation de couple est que chaque partenaire puisse se développer dans ces cinq domaines. Plus important est le nombre de ces domaines nourris dans la relation, plus la relation est satisfaisante.

C’est la relation de couple qui permet le plus d’intimité entre deux êtres, notamment si elle s’inscrit dans la durée. La sexualité, la sensualité et la tendresse sont une nourriture pour le corps et l’esprit. Les échanges, l’intérêt pour le monde de l’autre, pour ses amis, ses engagements politiques, sociaux et spirituels, permettent de s’ouvrir sur la différence et aide à sortir de son monde.

Thierry Lepage